L'histoire revêt une importance vraiment particulière pour la plupart de nos compatriotes.

Hephaistos | Mythe Grecque


Hephaistos | Mythe Grecque

L’époux d'une Grâce ou d'Aphrodite

La mythologie raconte qu'Hephaistos (Mythegrecque) aurait tenté de séduire Athénée, et sa semence jetée par la déesse aurait été à l'origine de la naissance d'Érichthonios, roi légendaire d’Athènes. Pour cette raison, le surnom des « enfants d'Hephaistos » désigne souvent les Athéniens. Le dieu de la forge épousa l’une des Charites, les Grâces des Romains d'après "L’Iliade". Quelle que soit la version, Hephaistos le bancal a une compagne qui représente la perfection physique.

Hephaistos le dieu claudiquant

A Athènes, la frise est du Parthénon représente Hephaistos affublé d'une béquille. Tout comme le marteau, l’âne et l’enclume, une béquille est l'un des attributs de ce dieu. Le dieu des volcans, de la métallurgie et de la forge, Hephaistos, est dans tous les cas incarné avec une infirmité, provoquée par Zeus ou par Héra. Le dieu est dessiné avec des pieds tournés vers le dehors sur le Vase François.

Le culte d’Hephaistos, dans le passé et le présent

Les Héphaïsties étaient des festivités de l'Antiquité totalement dédiées à Hephaistos. Dans sa ville de résidence, qui fut habitée jusqu’au VIe siècle avant JC, les artisans se voyaient offrir tous les ans le feu nouveau. Plusieurs célébrations helléniques le mettent à l’honneur. On peut prendre les exemples de la Chalkeia et de la fête des phratries.

L'histoire mouvementée d'Hephaistos

Jeté en bas du mont Olympe par Héré qui le trouvait répugnant, Hephaistos a été recueilli dans la mer par une néréide, Thétis, et une océanide, Eurynomé. Il devint le dieu de la métallurgie et du feu lorsqu'il est revenu sur le mont Olympe. Une autre légende explique que c’est le dieu suprême qui l’a banni du mont Olympe. Il a atterri sur une île, où il a été sauvé par des Sintiens. Hephaistos approfondit l'art de la forge sur une île, où il resta abrité pendant presque une décennie.